SAMEDI 04 DECEMBRE 2021
18H23 16H53 14H35 12H41 06H51

 

Tout au long de l’année, la Mosquée de Montataire ne cesse d’offrir un accueil chaleureux et un cadre de vie agréable aux fidèles qu’ils soient résidents ou visiteurs.

Grace à Allah swt, nous avons une Mosquée parmi les premières installées en France. Cet édifice est le fruit d’un investissement et dévouement de nos anciens, certains sont encore parmi nous, tandis que d’autres nous ont quitté. Qu’Allah leur accorde sa Miséricorde et les agrée auprès de lui.

La Mosquée de Montataire s’inscrit toujours dans la voie de servir au mieux les fidèles. Elle contribue à sa façon et avec ses moyens à l’épanouissement de notre communauté dans le respect des préceptes de notre religion.

Nombreux sont les projets développés ces dernières années, aussi bien au niveau des infrastructures qu’au niveau du domaine de la Formation Religieuse, l’Apprentissage de la Langue Arabe et récemment le Collège Privé Avempace crée il y a deux ans de cela.

Toujours pour assurer un meilleur accueil, la mosquée a procédé à l’agencement de deux parkings, le premier pouvant recevoir jusqu’à 80 véhicules et le deuxième d’une capacité d’une trentaine de voitures, qui respectent les normes d’urbanisme en vigueur.

Ces réalisations ne sont possibles que grâce à vos engagements et aux Dons des fidèles.

En effet, les dons destinés à la Mosquée de Montataire, servent principalement à assurer sa pérennité en finançant son fonctionnement, ses charges d’entretiens, les activités et services qu’elle offre à la communauté.

Également, elle assure la solidarité d’ordre locale en faveur des personnes dans le besoin notamment pendant le mois de Ramadan. La Zakat récoltée (Zakat el Fitr ou Zakat el Mal) est quant à elle exclusivement redistribuée aux personnes démunies.

Nous faisons appel à votre générosité, chers frères, chers sœurs, pour apporter votre aide et votre soutien financier afin d’assurer la pérennité des services offerts par la Mosquée de Montataire sans oublier l’amélioration du cadre global dans lequel nous évoluons tous.

Allah swt a dit : « Et tout ce que vous avancez comme bien pour vous-mêmes, vous le retrouverez auprès d’Allah ».

La Mosquée de Montataire est un grand chantier pour lequel nous avons besoin de toute votre aide.

Nous remercions par avance tous les généreux donateurs et donatrices.

Allahi Taquabel – Qu’Allah swt puisse accepter vos dons en ce mois béni de Ramadan

Qu’Allah, le Très Miséricordieux, les combles de Sa grâce et de Ses bienfaits.



        

AVIS AUX FIDÈLES

 
La Mosquée de Montataire vous informe qu’à l’approche du Ramadan et au regard de la situation exceptionnelle relative au COVID-19, malheureusement, les portes de la mosquée resterons fermées, à l’image de la plupart des mosquées dans le monde musulman y compris les lieux saints.

Préparons-nous à vivre un mois béni de Ramadan exceptionnel !

Nous ne pouvons guère faire nos prières quotidiennes, ni os prières de Tarawih, ni nos adorations spirituelles ensemble comme nous l’avons toujours fait, au sein de la mosquée. Cependant, restons unis spirituellement par les Douas pour qu’Allah swt nous préserve de cette épreuve.

Ainsi, faisons de ce mois une exception qui reflète notre religion. Respectons le confinement. Préservons nos vies et celles des autres. La préservation de la vie demeure un fondement essentiel de notre religion. Évitons les tapages nocturnes notamment pour les jeunes. Soyons à la hauteur de la grandeur de notre foi.

En effet, le mois d’adoration et de bénédiction approche à grands pas dans un contexte, comme vous le savez tous, occasionnel. Certes c’est une épreuve.Toutefois, elle nous interpelle tous, elle interpelle notre for intérieur, notre conscience, notre existence ainsi que notre devenir.

Nous avons l’impression que le temps s’est arrêté. Des personnes attendent et se questionnent « quand serons-nous rattrapés par la maladie ? », d’autres inconscientes mettent en danger la vie de leurs parents, de leurs aînés, de leurs voisins, des cousins mais aussi celle de leurs concitoyens. Certains ne savent même plus où donner de la tête.

Nous avons peut-être tous perdu un cher, un proche, un ami, un voisin emporté par cette épidémie et nous, nous sommes là. Nous avons une chance d’être présents. Nous ne sommes pas conscients du bienfait que nous avons pu apporter et réaliser dans notre vie, si tel est le cas, est-il suffisant pour prétendre au paradis ? Nous n’en sommes pas vraiment convaincus.

Chose certaine, nous avons une chance d’être là pour mener une réflexion sur ce que nous sommes et sur notre devenir, en s’améliorant, en essayant de bien faire, d’être attentif à la détresse de son prochain, ou au moins d’éviter de lui causer du tort.

Le mois de Ramadan aura cette année un goût particulier, celui de l’isolement, celui du confinement. Nous avions l’habitude de se voir tous les soirs en se rejoignant à la mosquée, de rompre le jeûne ensemble, de faire la prière de Tarawih ensemble, et de s’activer dans l’adoration en groupe. Certains, les plus chanceux d’entre nous, partaient à la Mecque pour faire la Omra. Mais cette année, le monde musulman est isolé de ses lieux saints et de ses lieux d’adoration. Pour autant, devons-nous nous arrêter et immobiliser nos actes d’adoration ? Ce n’est certainement pas ce qui est attendu et voulu d’Allah swt de la part de ses serviteurs.

Ce mois béni est une vraie épreuve pour nous afin de tester réellement notre foi et sa fermeté. Sommes-nous vraiment dévoués à la cause d’Allah swt comme nous le prétendons, ou bien obéissons-nous uniquement à un phénomène de groupe ? Allons-nous jeûner, faire notre prière dans les temps prescrits, lire le coran tous les jours et faire quelques prières de Tarawih tout en sachant que nous avons le temps
et surtout chez nous ?

Et que nos jeunes soient sensibilisés à cette nouvelle forme de Ramadan, qu’ils ne tombent pas dans le contraire, comme la vulgarité, les insultes ou encore les tapages nocturnes.

Nous pensons qu’il est temps de revoir notre copie, notre manière d’être, notre manière de faire et de se poser la vraie question : que faisons-nous sur cette terre ? Nous ne pensons pas que la réponse soit seulement de manger, boire, grandir, travailler, avoir des enfants et voyager. La réponse est plus profonde que cela.

C’est un lien éternel entre l’individu et son créateur qui à ce sujet dit bien : « Et je n’ai crée les Djinns et les Hommes que pour qu’ils m’adorent ». Alors chers fidèles, pendant ce mois béni de Ramadan, activons-nous dans toutes sortes d’adoration.

Faisons de ce mois une exception qui reflète nos références musulmanes.

Respectons le confinement. Préservons nos vies et celles des autres. La préservation de la vie demeure un fondement essentiel de notre religion.
Ne portons pas préjudice à nos concitoyens, à nos proches.

Et une fois de plus, soyons à la hauteur de la grandeur de notre foi.

À Montataire, Le 18 avril 2020

Khalid El Ammari
Président de l’ACMDM

INSCRIPTION 6ème pour l’année scolaire 2020-2021

 

Vous êtes nombreux à nous solliciter pour vous apporter une réponse quant aux inscriptions à la classe de 6eme du collège AVEMPACE dans un contexte contraignant dû au covid-19. Nous avons décidé de repousser la date limite de dépôt de dossiers au 15 mai 2020 afin de permettre à tout et à chacun la chance de déposer son dossier.
Désormais vous pouvez télécharger le dossier sur le site du collège www.epes-avempace.fr et nous le faire parvenir par mail à l’adresse suivante : secretariat@epes-avempace.fr
Il est à noter que tout dossier incomplet ne sera pas étudié et fera l’objet de rejet automatique.

Merci pour votre compréhension

La direction

La Mosquée de Montataire vous informe que l’ai al fitr sera vendredi 17 Juillet InchaAllah.
La prière aura lieu à 8h30

Taquebal Allah mina wa minkoum

La Mosquée Organise le pèlerinage 2015

 

Nous vous proposons un forfait économique :

Tous nos vols sont direct avec Saoudia Airlines.535x178 saudiairlines

 

depliant hajj


Visites au Baqi, Uhud, Qubâ et autres lieux historiques.

Accompagnement et visites sont assurés par des cheikhs bilingues et savants saoudiens.

 

 

Documents à fournir :

 

  • Passeport valable 6 mois minimum aprés la date de retour
  • 2 phots d’identité sur fond blanc
  • Certificat de vaccination contre la méningite A+C+Y+W135
  • La carte de résident (Original) – (pour les ressortissants étrangers)
  • Acte de mariage ou livret de famille pour les femmes de moins de 45 ans avec Maharam

 

 

*(dates susceptibles de modification)

 

DerriereSallePriereHomme - Copie (1)

Tout les soirs

  • Rupture du Jeûne
  • Discours avant salât Al-Ichaa
  • Salât Tarawih


Après Salat Tarawih :

  • Tahajoud 1h avant salât Fajr
  • Salat Fajr
  • Petit discours


Al Moujahada, résumé de la Khotba du 19-06-2015

Qu’est-ce que « Al Moujahada » ?

Les savants définissent cela comme étant le combat contre « nous-même ».

En effet, l’homme a un ennemi numéro un : son nafss (que l’on peut traduire par « l’âme », « l’égo » ou encore « soi-même ») ; elle est rebelle, tend vers toute action blâmable, nous éloigne de tout type de bien. Elle aime le repos, le sommeil mais déteste le travail spirituel et les actes d’adoration.

Ainsi, afin de ne pas se laisser aller à ses passions, nous devons combattre notre âme, la maitriser. Lutter contre cette dernière et reprendre la bride de ses désirs, c’est ce que l’on appelle « al-moujahada ».

Quand ton nafs te demande du repos, tu dois la faire  travailler. Quand elle manque aux adorations, tu dois lui en donner ! C’est une véritable opposition à toutes ses exhortations..

Le nafs est le plus grand jihad : le Prophète saws a dit : « le jihad du nefss est d’un grand effort, et le plus important ».

C’est une âme paresseuse, cherchant par tous les prétextes à ne pas assumer ses responsabilités. Il ne voit pas Allah le Très-Haut dans son horizon, ne Le comprend pas.

La personne se plaint tout le temps ou se rebelle et ne voit que ses difficultés. Lorsqu’Allah Le Tout Puissant, Le Très Haut lui accorde un bienfait, cette âme n’est pas reconnaissante et s’enfle d’orgueil. Elle n’accepte pas le conseil. Cette âme instigatrice du mal et celle qui mène au châtiment. Par sa nature même, elle oriente vers toute action blâmable et nul ne peut se débarrasser de son mal sans le secours d’Allah.

Le passage d’une âme instigatrice du mal à une âme qui se blâme (regrette) ne peut se réaliser que par une totale remise en question par l’homme et son rapport à lui-même, choisir le bien ou le mal.

Se maîtriser ou se laisser aller à ses passions constitue un choix quotidien entre le bien et le mal. Il est nécessaire de réaliser une analyse intérieure et une prise de conscience, lutter contre ses passions et reprendre le pouvoir.

Il est obligatoire de lutter contre soi-même afin de demeurer sur la voie de la vérité et persister dans la repentance, car l’âme a besoin d’être combattue.

Allah (Exalté soit-Il) a dit (traduction rapprochée) :

« Et quiconque lutte, ne lutte que pour lui-même » (sourate al-ankabout verset 6).

Il (Exalté soit-Il) a dit (traduction rapprochée) :

« Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers. Allah est en vérité avec les bienfaisants. » 

(sourate al-ankabout verset 69)

La parole d’Allah (Exalté soit-Il) (traduction rapprochée) :

« qui luttent pour Notre cause » 

(sourate al-ankabout verset 69)

signifie qui luttent contre leurs propres âmes, contre les pécheurs et Satan.

Le sens du verset est général et englobe toutes les formes de Djihad, entre autres la lutte contre soi-même.

L’âme a besoin d’être polie, de soins, de patience et de résistance.

Donc le meilleur jihad qu’on peut faire et surtout dans ces jours bénis de Ramadan : c’est bien contre son nafs, son âme bestiale ! C’est grâce à cet effort du jihad contre le nafs que les salihin, les vertueux, les pieux ont réussi.

Regarder ses différents exemples :

Commençons par celui de notre bien-aimé le Prophète saws : tellement il prolongeait ses prières, il finissait par avoir les pieds gonflés soubhanaLah…

Les compagnons faisaient de même, suivant l’exemple du Prophète saws.

Abu Darda (raa) a dit : si ce n’était pour ces 3 choses-là que je vis, je souhaiterais mourir :

  • Jeûner en temps de chaleur intense
  • Se prosterner en plein milieu de la nuit
  • Assister auprès des savants


Il est rapporté que Omar ibn Al Khattab (raa) un jour a raté une prière obligatoire, il a puni son âme, et pria toute la nuit jusqu’au matin ! Son fils (ibn Omar (raa)) fit de même une autre fois.

Un compagnon, Thabit (raa) a dit : « Je suis passé devant deux hommes qui n’arrêtaient pas de prier, à tel point qu’ils n’arrivaient même plus à marcher et ils rampaient comme des bébés pour atteindre leurs lits ».

L’épouse d’un savant connu sous le nom de Massrouq a dit : « Je n’ai jamais vu mes pieds dans un état normal, ils ont toujours été gonflés par les prières, en restant trop debout ».

« Et mon mari, prie toujours de nuit, je pleure tellement qu’il endure une souffrance alors que lui est dans sa concentration ».

En hiver, les pieux priaient sur les toits des maisons pour que le froid les empêche de dormir…

En été, ils priaient dehors, sous l’ombre pour éviter d’avoir envie de dormir…SubhanaLah!!!

Ces vertueux, avaient compris ce qu’était le vrai combat contre son âme et n’avaient pas de temps pour les futilités de ce monde…

Le compagnon Ja’far al-Sadiq (a) a dit: “Le Prophète saws déploya un contingent de l’armée (sur le front). A leur retour (victorieux !), il (s) dit: « Bénis soient ceux qui ont accompli le petit jihad et qui doivent encore accomplir le grand jihad. » Lorsqu’on lui a demandé, « Qu’est-ce le grand jihad ? » le Prophète (s) répondit: « Le jihad nafs (le combat contre le soi, contre l’âme) ».